Alimentation végétarienne

 

Avez-vous remarqué que de plus en plus d’épiceries possèdent ou élargissent leurs sections végétariennes? Que les restaurants véganes ouvrent à vitesse grand V. Que les restaurants traditionnels et les comptoirs de restauration rapide offrent des options sans viande pour pallier à la demande grandissante? Bref, le végétarisme est tellement populaire que même les omnivores emboîtent le pas et incluent quelques mets végétariens à leur menu. Tour d’horizon sur le mouvement végétarien et son impact sur la santé.

 

Que mangent les végétariens?

Il est faux de croire qu’un régime végétarien est contraignant. En fait, les végétariens mangent une multitude d’aliments issus du règne végétal tels que les fruits, les légumes, les légumineuses, les céréales, les graines, les noix et même certains produits d’origine animale comme les œufs et les produits laitiers. Aussi, plusieurs options intéressantes s’offrent aux végétariens (et aux omnivores!) pour remplacer la viande et parfois l’effet est saisissant et à s’y méprendre. En effet, les saucisses de tofu, le bacon de tempeh et les galettes de burger végétariennes comme les galettes MorningStar Farmset Gardenburger de Kellogg’s font le plus grand plaisir des carnivores récemment convertis ou ceux et celles qui aiment le goût de la viande, mais qui ont adopté le mode de vie végane pour des raisons environnementales ou d’éthique animale. Ces produits sont d’excellents substituts pour une transition en douceur vers le végétarisme ou simplement pour diminuer légèrement sa consommation de viande. Pour faire un choix éclairé, recherchez les options avec peu d’ingrédients et soyez attentifs au contenu en gras et en sodium (sel) de ces produits.

 

Zoom sur la santé 

Les études sur le végétarisme ont montré divers bénéfices sur la santé. Entre autres, les végétariens auraient une plus petite taille que les non-végétariens et auraient donc un indice de masse corporelle (IMC) correspondant aux critères de poids « santé ». Ce poids plus faible aurait également un effet positif sur la tension artérielle en diminuant ainsi le risque de souffrir d’hypertension, puisque l’obésité est l’un des principaux facteurs de risque de cette condition de santé. Par la suite, comme les végétariens consomment de grandes quantités de fruits, de légumes, de légumineuses et de grains entiers, l’apport en fibres alimentaires est généralement beaucoup plus élevé que celui des non-végétariens. Un meilleur apport en fibres améliorera la digestion, préviendra la constipation et réduira le risque de diverticuloses et de développer un cancer colorectal. Finalement, les études démontrent que les végétariens auraient un meilleur profil de gras – puisqu’ils mangent beaucoup moins de gras saturés et de gras trans – et des niveaux de cholestérol moins élevés que les omnivores.

 

L’adoption d’un mode d’alimentation végétarien permet également d’envisager une réduction de la pollution atmosphérique, puisque la production de bétails et de volailles destinées à la consommation humaine s’avère une source majeure de pollution. Également, les végétariens dépensent moins annuellement que leurs amis omnivores en raison des très bas prix des protéines végétales en comparaison avec la viande. Il y a donc de belles économies à faire, ce qui allouera un budget supplémentaire pour se gâter ou pour placer dans vos REER! Bref, c’est un mode de vie plutôt alléchant!